Sujets du concours de bibliothécaire territorial 2017

Ce mardi 23 mai a eu lieu le concours de bibliothécaire territorial 2017. En voici quelques sujets, si vous en avez d’autres, envoyez-les nous, nous les ajouterons.

CONCOURS EXTERNE

Composition écrite, spécialité bib
« En 1991 Michel Melot écrivait : « Aucune bibliothèque n’est auto-suffisante. Dès lors que la bibliothèque est conçue et gérée comme un ensemble éternellement incomplet, la coopération entre bibliothèques n’est plus un service supplémentaire, ni un palliatif à une situation défectueuse mais un mode d’existence normal de toute bibliothèque qui doit être ingéré à sa conception et prévu dans ses règles de fonctionnement ».
En tant que bibliothécaire territorial, qu’en pensez-vous ? »

Note de synthèse option LHS :

« Vous êtes bibliothécaire territorial dans la commune de Cultureville. Le directeur de la bibliothèque vous demande de rédiger à son attention, exclusivement à l’aide des éléments du dossier, une note de synthèse sur le genre et l’éducation» (Dossier de 7 documents pour 34 pages).

CONCOURS INTERNE

Étude de cas, spécialité bibliothèques.
Bibliothécaire territorial dans un réseau municipal de médiathèques comprenant une médiathèque centrale et deux annexes de quartier, vous êtes intégré(e) à l’équipe de direction et en charge de la politique documentaire sur l’ensemble du réseau.
La municipalité a engagé une politique de participation de l’ensemble des citoyens dans la gestion des services publics de la commune. Une « Charte de la participation citoyenne » a été élaborée au sein des conseils de quartiers et adoptée.
Dans ce contexte vous êtes chargé(e) d’intégrer une participation des usagers dans la constitution et la médiation de la collection. Les usagers devront être à la fois acteurs et moteurs de la constitution et de la valorisation des fonds documentaires.
Deux médiateurs du livre sont chargés de faire vivre ces actions de co-construction des collections avec vous.
Vous avez la possibilité de solliciter les membres de l’équipe, notamment chacun des 12 acquéreurs en charge d’un domaine d’acquisition de la collection pour l’ensemble du réseau pour leur expertise sur les fonds documentaires et leur connaissance du public. Cette démarche participative doit comprendre l’ensemble du territoire communal soit le centre-ville desservi par la médiathèque centrale et les 2 quartiers desservis par les annexes.
Un budget de 5000 € est dédié à l’opération de co-construction des collections soit 5% du budget d’acquisitions documentaires pour l’ensemble du réseau.
Il est également possible de faire appel au service communal « Vivre ensemble » dédié à la mise en place des démarches participatives qui peut participer jusqu’à hauteur de 1000 € pour des dépenses autres que celles d’acquisitions documentaires.
Vous pourrez utiliser pour ce projet le portail, la page Facebook et le compte Twitter de la médiathèque.
Votre hiérarchie vous demande de lui présenter un projet de mise en œuvre de cette co-construction de la collection avec les usagers.
Liste des documents :
Document 1 : charte de la participation citoyenne de Cultureville (extrait) 1 page
Document 2 : diagnostic communal de Cultureville (2 pages)

Note de synthèse option LHS :
« Vous êtes bibliothécaire territorial dans la commune de Cultureville. Le directeur de la bibliothèque vous demande de rédiger à son attention, exclusivement à l’aide des éléments du dossier, une note de synthèse sur les risques numériques.» (Dossier de 10 documents pour 32 pages).

Note de synthèse option SJ :
« Vous êtes bibliothécaire territorial dans la commune de Cultureville. Le directeur de la bibliothèque vous demande de rédiger à son attention, exclusivement à l’aide des éléments du dossier, une note de synthèse sur les financements de la culture.» (Dossier de 9 documents pour 28 pages).

Note de synthèse option SENT :
« Vous êtes bibliothécaire territorial dans la commune de Cultureville. Le directeur de la bibliothèque vous demande de rédiger à son attention, exclusivement à l’aide des éléments du dossier, une note de synthèse sur la réalité augmentée» (Dossier de 9 documents pour 32 pages).

Merci à tous nos stagiaires pour leurs retours 😉

« Préparer le concours de Bibas de classe normale » édition 2017

Les éditions KLOG publient une nouvelle édition de « Préparer le concours de Bibas de classe normale » incluant les corrigés des annales 2015, 2016 et 2017.

 

Sujets de l’examen professionnel d’assistant de conservation du patrimoine

Jeudi dernier ont eu lieu les épreuves de l’examen professionnel d’assistant de conservation principal de 2ème classe par promotion interne. Les sujets étaient les suivants :

Note de synthèse : « Vous êtes assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques principal de 2ème classe à la bibliothèque de Cultureville. Votre directeur souhaite revoir les horaires d’ouverture de la bibliothèque au plus près des besoins du public. Vous rédigerez à son attention, exclusivement à l’aide des documents joints, une note sur l’adaptation des horaires en bibliothèque. »
Dossier joint de 9 documents pour 23 pages.

Questions :

  • Les médiathèques troisième lieu : une révolution ? (8 points)
  • Quels sont les outils d’une politique documentaire ? (4 points)
  • Creative Commons : définition et fonctionnement. (4 points)
  • Comment gérer les dons reçus en bibliothèque ? (4 points)

Un grand merci à Stéphane pour sa contribution.

Concours de bibliothécaire d’État réservé aux docteurs

Le décret n° 2017-852 du 6 mai 2017 portant diverses dispositions statutaires notamment pour les corps de Bibliothécaire et Conservateur d’État instaure également une 3e concours pour le corps de bibliothécaires :

« Un concours externe spécial ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme de doctorat défini à l’article L. 612-7 du code de l’éducation, ou justifiant de qualifications au moins équivalentes reconnues dans les conditions prévues par le décret n° 2007-196 du 13 février 2007 relatif aux équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d’accès aux corps et cadres d’emplois de la fonction publique ».

 

Modification grille indiciaire bibliothécaire, conservateur et ITRF

Est paru au JO le décret n° 2017-852 du 6 mai 2017 portant diverses dispositions statutaires relatives aux directeurs de recherche, chargés de recherche, ingénieurs de recherche, ingénieurs d’études et assistants ingénieurs relevant du décret n° 83-1260 du 30 décembre 1983 et du décret n° 85-1534 du 31 décembre 1985 et aux personnels des bibliothèques, corps assimilés aux corps d’enseignants-chercheurs et professeurs de l’Ecole nationale supérieure d’arts et métiers

Conservateur d’État : modification des modalités d’organisation du concours

Publication au JO de l’arrêté du 17 mars 2017 modifiant l’arrêté du 5 octobre 2007 fixant les modalités d’organisation du concours externe et du concours interne de recrutement des conservateurs stagiaires, élèves de l’Enssib.

Concours externe :

  • Modification de l’épreuve de langue qui devient : « Épreuve orale de langue vivante étrangère (allemand, anglais, espagnol, italien ou russe) ou de langue ancienne (grec ou latin), au choix du candidat exprimé lors de son inscription au concours, consistant en la traduction en français d’un texte court suivie d’un entretien avec le jury dans la langue vivante choisie ou en français pour les candidats ayant choisi une langue ancienne et portant sur le contenu du texte et ses aspects linguistiques (préparation : 30 minutes ; durée de l’épreuve : 30 minutes, dont traduction : 10 minutes maximum et entretien avec le jury : 20 minutes minimum ; coefficient 3). »
  • Modification du coefficient de l’épreuve orale de culture générale (5 au lieu de 4)

Concours interne :

  • Modification du programme de la note de synthèse qui devient : « Note de synthèse établie à partir d’un dossier comportant des documents en langue française portant sur la société de l’information et de la connaissance (durée : 4 heures, coefficient 3). »
  • Modification de l’épreuve de langue qui devient : « Épreuve orale de langue vivante étrangère (allemand, anglais, espagnol ou italien) ou de langue ancienne (grec ou latin), au choix du candidat exprimé lors de son inscription au concours, consistant en la traduction en français d’un texte court suivie d’un entretien avec le jury dans la langue vivante choisie ou en français pour les candidats ayant choisi une langue ancienne et portant sur le contenu du texte et ses aspects linguistiques (préparation : 30 minutes ; durée de l’épreuve : 30 minutes, dont traduction : 10 minutes maximum et entretien avec le jury : 20 minutes minimum ; coefficient 2).
    Pour la préparation, l’utilisation d’un dictionnaire unilingue est autorisée pour les langues vivantes et l’utilisation d’un dictionnaire bilingue est autorisée pour les langues anciennes. Chaque candidat ne peut être muni que d’un seul dictionnaire. « 
  • Modification du coefficient de l’épreuve orale de motivation (5 au lieu de 4)

Épreuves du concours spécial de conservateur

Parution au JO de l’arrêté du 17 mars 2017 fixant les modalités d’organisation du concours externe spécial de recrutement de conservateurs stagiaires, élèves de l’Ecole nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques, réservé aux titulaires d’un doctorat.

Épreuve d’admissibilité : Rédaction d’une note de synthèse établie à partir d’un dossier comportant des documents en langue française (durée : 4 heures, coefficient 3).

Épreuve d’admission : Entretien avec le jury sur les motivations et les aptitudes du candidat à exercer les fonctions dévolues à un conservateur des bibliothèques. Pour conduire cet entretien, qui a pour point de départ un exposé du candidat, d’une durée de cinq minutes au maximum, sur son parcours universitaire et professionnel, le jury dispose d’un dossier constitué par le candidat qui comporte obligatoirement les pièces suivantes :
a) Un exposé de ses titres et travaux ;
b) Un curriculum vitae dactylographié de deux pages au plus, décrivant son parcours universitaire et, le cas échéant, professionnel avec mention des emplois occupés, des fonctions et responsabilités exercées, les formations suivies et les stages effectués ;
c) Une lettre de motivation, dans laquelle le candidat présentera notamment les éléments qui constituent, selon lui, les acquis de son expérience professionnelle résultant de la formation à la recherche et par la recherche.
Ce dossier est transmis par le candidat dans le délai et selon les modalités fixés par l’arrêté d’ouverture du concours. L’absence de dossier ou sa transmission hors délai entraîne l’élimination du candidat qui n’est pas convoqué aux épreuves du concours. Aucune pièce complémentaire transmise hors délai ne sera prise en compte.
Au cours de l’entretien avec le jury, le candidat peut être interrogé sur des situations professionnelles.
L’épreuve d’admission a une durée totale de trente minutes. Elle est affectée du coefficient 4.